La gouvernance d’une opération de collecte d’idée en entreprise

De nombreux dirigeants considèrent que l’innovation est indispensable pour instaurer un climat favorable au sein de leur entreprise. Afin de réussir leur démarche, la créativité est incontournable pour toutes les sociétés. Certaines d’entre elles laissent leur employé émerger des idées novatrices. Après une collecte d’idées, elles peuvent puiser dans les réservoirs créatifs de leurs employés. Donner l’occasion à ses collaborateurs de penser de façon indépendante permet d’établir une culture de créativité dans son entreprise. Pour rendre une pêche aux idées fructueuse, quelques préparations sont à faire.

L'importance de la collecte d'idées

Dans les grandes entreprises, collecter et sélectionner les concepts que les salariés ont échafaudés sont devenues une pratique courante. Si avant les spécialistes l’appellent « boîtes à idées », cet exercice se dit « innovation participative » actuellement. Ce changement de nom est dû à l’apparition des outils numériques. Les prestataires sont de plus en plus nombreux à proposer des concours d’innovation interne prêts à l’emploi.

La plupart des dirigeants aiment imposer des règles dans leur société. Or, cela peut étouffer la créativité de leurs collaborateurs et constituer un frein à l’innovation. Laisser ses employés exprimer leurs idées, c’est leur libérer des griffes de l’imposition de la hiérarchie. Ils peuvent ainsi se concentrer sur de nouveaux concepts pour améliorer leur travail à condition que les employeurs leur donnent les moyens nécessaires. C’est un excellent moyen pour identifier les collaborateurs inventifs qui étaient inconnus jusqu’au jour du concours. Des projets pourraient être concrétisés lorsque les collaborateurs apportent leur contribution dans l’innovation d’une société.

Quelques bonnes pratiques

Afin de faire émerger les idées dans une entreprise, il est important de suivre de bonnes pratiques.

Faire une collecte courte

Pour ne pas diminuer le nombre d’idées proposées, il est préférable de s’y concentrer sur une courte durée.

Le jour du concours, les collaborateurs devraient juste se connecter via un smartphone, un ordinateur ou une tablette sur un site dédié. Ils peuvent y proposer leurs bonnes idées tout en se prononçant sur celles de leurs collègues. Ils peuvent aussi désigner des projets qu’ils trouvent inspirant par vote électronique.

Inciter tous les cerveaux disponibles à participer

Même les employés qui travaillent à l’extérieur (chantier, boutique…) ou qui n’ont pas accès à un ordinateur doivent participer à la collecte d’idée. Dans la mesure de possible, ils devraient se préparer et s’adapter. Si c’est seulement une partie des collaborateurs qui participent, l’effet impactera l’image de l’entreprise. Pourtant, ce n’est pas le but recherché. Il est donc important de bien mener cette démarche pour avoir un effet mobilisateur.

Impliquer le DG et le codir

Définissant les vrais sujets, le directeur général doit être totalement impliqué. De cette manière, la démarche sera perçue comme vraiment sincère. C’est son rôle de lancer l’opération deux ou trois semaines avant que le jour de vote arrive. Sa parole va être relayée auprès de tous les salariés à l’aide du site internet. Cela aura pour impact d’augmenter le taux de participation des collaborateurs.

Le jour du vote, le DG et le codir doivent se mobiliser pour superviser les votes et pour répondre aux éventuelles questions de certains participants. Si jamais, il y a un département ou une filiale qui a oublié de participer, le chef d’entreprise peut les interpeller immédiatement.

Suivre toutes les pistes

Lors d’un tel événement, il y a deux types d’idées. De l’autre côté se trouvent les quick wins qui sont des idées qui peuvent être mises en pratique de manière facile et rapide. Elles peuvent apporter des victoires en un rien de temps et permettent à une entreprise de réaliser des millions d’euros de gains.

Retenir les meilleures idées

Les idées retenues devraient être mises en œuvre. Faire un retour vers ses collaborateurs permet de faire de l’opération un succès. Les idées les plus simples et les plus originales doivent être prises en compte par le codir. Il est aussi nécessaire de les matérialiser dès que possible pour ne pas discréditer la démarche. Quant au feed-back aux employés, c’est le DG qui devrait s’en charger. Il pourrait envoyer à chacun de ses collaborateurs un e-mail de remerciement. Organiser une réception est aussi une bonne idée.

Un tête-à-tête avec les salariés ayant les idées les plus innovantes pourrait aussi prolonger l’opération pour tirer un maximum d’avantages sur le long-terme.

Les outils d'innovation participative

Sur le marché, de nombreuses solutions existent.

Chez Motivation Factory nous vous proposons des solutions variées qui vont de la simple collecte d’idées sur une durée courte et définie au site complet où plusieurs types de collecte peuvent se combiner avec circuit de traitement des idées. Notre plateforme vous permet de collecter et traiter les idées, de motiver vos collaborateurs.

Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on twitter
Partager sur Twitter
Share on linkedin
Partager sur Linkdin
Share on pinterest
Partager sur Pinterest

Un projet, une idée, des questions...
Nos experts sont là pour en parler

Avatar Contact