Mythe 7 : une démarche collaborative doit être impulsée d’en bas

La sphère Motivation Factory    0 commentaire

Actualité Collaboratif Management 2.0 News Partage d'expérience
20
août
cyclope Le mythe précédent démontrait que la démarche collaborative ne doit pas forcément être lancée par le siège. Alors, doit-elle être une initiative du terrain ?

Dans le passé, certaines démarches d’innovation emblématiques ont été initiées par des entités terrain, en dehors des circuits de décision officiels.
L’exemple le plus fameux est sans doute la division « Skunk Works » de Lockheed Martin aux Etats-Unis.

Cependant ces initiatives sont-elles vraiment collaboratives ?

Avec le recul, on constate que les démarches qui concilient avec succès innovation et collaboration, vision du terrain et vision stratégique, peuvent et doivent se développer en respectant les contraintes de l’organisation (cohérence avec la vision d’ensemble et adéquation avec les clivages métier du corps social), qu’elles viennent d’en haut comme d’en bas.
On constate également que l’impulsion initiale peut venir de n’importe où : c’est la justesse de la démarche qui détermine son adoption.

Quelles sont les leçons à retenir ?

  • Avant de lancer une démarche groupe, il faut toujours identifier les initiatives préexistantes, qui fournissent des indices clairs sur la meilleure façon de procéder
  • Même si l’initiative peut venir du terrain, elle ne peut se déployer de façon pérenne qu’en harmonie avec la direction générale et dans le respect de règles de gouvernance et de fonctionnement


> Relire les mythes précédents
Vers le blog

Laissez un commentaire



Un projet, une idée, des questions...
Nos experts sont là pour en parler

Avatar Contact